Coyah : des femmes revendent de la viande pourrie frauduleusement. - Renaissance FM
Accueil » Actualités » Coyah : des femmes revendent de la viande pourrie frauduleusement.
QQ

Coyah : des femmes revendent de la viande pourrie frauduleusement.

Alerte dans plusieurs localités de la préfecture de Coyah. La sonnette d’alarme est tirée par la gendarmerie locale, qui soupçonne la présence sur le marché du poulet impropre à la consommation. Plusieurs cartons de poulets pourris ont été en effet déterrés par des vendeuses qui vont sans doute les commercialiser.

Correspondance depuis Coyah

L’acte s’est produit ce mercredi 11 octobre 2017 à  Toumboya  centre, secteur Kossama  communément appelle Kounkoudè  dans la commune urbaine de Coyah. C’est une camionnette remplie de poulets importés et de la  viande de dindon avariées  qui s’est rendue dans le secteur pour enfuir cette viande pourrie.

Après les avoir enterrées,  avant même que la mission ne quitte, plusieurs femmes de la localité sont venues les  déterrer, s’approvisionner et les laver proprement  afin de les commercialiser aux consommateurs dans les quartiers et aux marches.

Informés par quelques citoyens de la localité, les agents de la gendarmerie départementale de Coyah se sont rendus sur les lieux  pour intervention. Sur place plus de 5 femmes et le convoyeur de la camionnette  ont été arrêtés et conduits à la gendarmerie. Mais, selon nos  sources  d’information avant l’arrivée de la gendarmerie, plusieurs femmes avaient déjà réussi à  prendre leur part  et quitter les lieux.
Face à cette situation  inquiétante, le chef de mission de la gendarmerie s’est beaucoup inquiété et a profité de notre présence pour lancer un appel aux populations  de Bounboya de kilomètre 54 et autre parties environnantes, voire même au marché de Coyah  de faire beaucoup attention  à l’achat  des poulets importés, car il se pourrait  que cette viande avariée circule dans les quartiers et au  marché.

renaissancefmredaction@gmail.com +  224 622 70 05 51

À propos Renaissancefm

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*