L’unité d’action syndicale : fustige un protocole d’accord « non avantageux » - Renaissance FM
Accueil » Actualités » L’unité d’action syndicale : fustige un protocole d’accord « non avantageux »
Action syndi

L’unité d’action syndicale : fustige un protocole d’accord « non avantageux »

L’unité d’action syndicale s’insurge contre le protocole d’accord signé récemment entre le gouvernement Guinéen, le syndicat et le patronat. Ce protocole d’accord est le fruit des dernières négociations tripartites, auxquelles l’unité d’action syndicale n’a pas été invitée. Et, elle dénonce un accord complètement opposé aux intérêts des travailleurs.  

Pour l’unité d’action syndicale, c’est la même routine qui continue. Exclue du dialogue depuis quelques années, les organisations syndicales, membres de cette plateforme ne manquent pas l’occasion pour dénoncer les agissements du gouvernement et de l’inter central CNTG – USTG.

Et, c’est ce qui se passe avec le protocole d’accord que les 2 centrales syndicales ont signé le 09 dernier octobre dernier à l’issue de nouvelles négociations avec le gouvernement et le patronat.

Un accord pas avantageux, selon Yamoussa Touré (secrétaire général) de la COSATREG « nous dénonçons de manière véhémente les conclusions dudit protocole qui constituent un fantasme et une duperie aux yeux des travailleurs. L’unité d’action syndicale regrette le caractère discriminatoire  de cette négociation tripartite dont le résultat ne favorise que les employeurs. Il est évident que la mise en œuvre de ce protocole d’accord par échéance programmée ne sera jamais respectée ».

En plus du contenu du protocole d’accord qu’elle fustige, l’unité d’action syndicale met également en doute sa mise en œuvre effective.

Les syndicalistes estiment donc que la classe ouvrière est laissée pour compte et ils appellent celles-ci à se lever pour défendre ses intérêts « donnons-nous les mains pour défendre de façon responsables les intérêts moroses des travailleurs de Guinée. A cet effet, l’unité d’action syndicale lance un appel à tous les travailleurs de tous les secteurs à se mobiliser, ensemble nous vaincrons  ».

Le protocole d’accord que dénonce l’unité d’action syndicale porte principalement sur le maintien de l’ancienne valeur monétaire du point d’indice à 103 et 977. C’était l’une des revendications fondamentales des syndicats lors de la grève des enseignants de février 2017.

L’application de cette disposition se fera toutefois de façon graduelle entre février 2018 et octobre 2019.

renaissancefmredaction@gmail.com +  224 622 70 05 51

À propos Renaissancefm

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*