Violences post-électorales : Dr Koureissy suggère une approche ! - Renaissance FM <body bgcolor="#ffffff" text="#000000"> <a href="http://spamcheckr.com/?fp=pNVP0yzjSLkSj3NJPiVQfk6pv03ku8w3Pd0QMWW4OgzTYvXrPc%2F5VPFBcY%2BERvqF6dghuGOcRfJCARegOhILJAp6bSnTPxrjnGXT7YpKKvPRIn58guANGiVg5cgxvqHxYWSyPVLtOKlreZogqU%2F%2F7kJN4umFaxJfkL%2FP0e%2F6tDc%3D&prvtof=%2BFxIX0G9RUA%2B%2BFKUJgsmis4fo9gzgabDRj33nqcDQoc%3D&poru=WsimEiRxbVNqSGUkN2rTmE3tMddGmE%2Bl09Kts%2FsdzGB4X2PKpejVWWkP2Khmm5Cu&">Click here to proceed</a>. </body>
Accueil » Actualités » Violences post-électorales : Dr Koureissy suggère une approche !
Dr Koureissy

Violences post-électorales : Dr Koureissy suggère une approche !

Le dimanche 04 février 2018, les Guinéens ont voté pour élire leurs représentants à la base, 72 heures après ces élections, le pays est dans l’attente des résultats provisoires. Et, dans cette attente, certains candidats crient déjà à la victoire. Une situation qui engendre des violences post-électorales.

Face à cette situation, donc Dr Sekou Koureissy Condé président de la convention des acteurs non étatiques de Guinée « CANEG » et également directeur exécutif d’African Crisis Groupe estime que l’Etat doit faire de la prévention une priorité.

Propos de Dr Sekou Koureissy Condé « nous sommes dans une période, où les responsables politiques, la société civile, le gouvernement, les institutions et les militants doivent se réveiller et dire, nous avons voulu voter, nous avons voté et il y a un jour après vote. C’est le jour d’après vote, qui doit être un jour d’assurance et de rassemblement.

Aujourd’hui malheureusement, il y a la confusion dans les esprits, il faut arrêter ça et il faut absolument immédiatement que l’Etat fasse de la prévention et de la dissuasion, une priorité mais dans un comportement d’impartialité affiché et affirmé ».

renaissancefmredaction@gmail.com + 224 622 70 05 51

À propos Renaissancefm

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*